Toute l'actualité et les bonus sur le Pari Mutuel Urbain : 200 euros pour parier, 25 euros de poker et 100€ de turf gratuit

Comment fonctionnent les cotes au turf : à quoi correspondent-elles ? Quel est le lien avec le rapport ?

Le turf a un côté mystérieux pour les parieurs débutants. Et les cotes y ont certainement leur part, car elles ne permettent pas de calculer les gains de manière simple. Alors à quoi servent-elles exactement ? Quel lien ont-elles avec les différents rapports ? Voici comment fonctionnent les cotes au turf.

Aux paris hippiques, la cote d’un cheval dépend du volume d’enjeux placé sur lui par l’ensemble des joueurs. Elles varient jusqu’au moment du départ. À la fin de la course, la cote de chaque cheval est fixée. Celle-ci permet uniquement de calculer le rapport du pari simple.

Connectez-vous à votre compte et analysez les cotes proposées pour les prochaines courses. Si vous n’êtes inscrit nulle part ou que vous cherchez un nouveau bookmaker, consultez notre comparateur d’offre de bienvenue et notre classement des meilleurs sites de turf.

Cotes course hippique : comment faire pour les calculer ?

Au turf, les cotes ne sont pas fixées par le bookmaker, mais par les joueurs : plus la somme placée sur un cheval est importante, plus sa cote sera proche de 1.

À l’inverse, plus elle est élevée, moins le cheval est donné favori par les joueurs. On dit qu’elles sont « mutualisées ». Tous les sites de paris turf ont le même fonctionnement : Unibet, https://www.betclic.fr/, PMU, Genybet...

Parfois, lorsque plusieurs chevaux appartiennent à la même écurie, ils font cote commune. Quel que soit le cheval qui s’impose, le rapport sera identique. Les parieurs évitent ainsi de payer les stratégies parfois obscures des propriétaires.

Comme sur les jeux à gratter FDJ, les sites de turf se rémunèrent via un pourcentage prélevé sur l’ensemble des mises placées sur une course. Le montant qui reste sera distribué aux joueurs.

La cote est déterminée de la manière suivante :

Cote d’un cheval = (somme jouée sur tous les chevaux sauf celui dont on calcule la cote/enjeux placés sur le cheval) x TRJ

La cote entretient un lien étroit avec le rapport :

Rapport = Cote + 1

Auparavant, les cotes étaient sous la forme 4/1 (4 contre 1). La notation fractionnelle a disparu. Un site comme http://www.pmu.fr/turf/ vous donnera plutôt un rapport de 5 (4+1), ce qui facilite la lecture.

En tant que parieur, la différence entre les 2 termes importe peu : sur les sites de paris, les cotes sont souvent données sous forme de rapport probable. Les deux termes font référence à la même chose.

Ce qu'il faut retenir sur les cotes des paris hippiques :

  • Que l'on parle de cote ou de rapport, plus elle est basse plus votre espérance de gain est faible (pour rappel le rapport est égal à la cote +1).
  • Les cotes des paris hippiques évoluent jusqu'à l'issue des courses. Vous ne pouvez donc pas connaître précisément votre espérance de gains avant la fin de la course.
  • Une cote d'un cheval n'est pas fixée par l'opérateur, mais par les parieurs. Plus les joueurs misent sur un cheval, plus sa cote est faible. De ce fait, ce sont les parieurs qui déterminent les favoris.

Comment calculer le gain avec la cote d'un pari hippique ?

Dans la suite de l’article, nous appellerons « cote » le rapport final.

La cote permet de calculer le rapport d’un enjeu simple gagnant, comme aux paris sportifs. Il suffit de la multiplier par votre mise. Si un cheval a une cote de 1,8 et qu’il gagne la course, vous empocherez 18€ pour 10€ pariés.

Les possibilités de calcul s’arrêtent malheureusement là. Il est impossible de déterminer le rapport d’un simple placé, d’un couplé ou d’un tiercé avec les cotes finales. Seuls les bookmakers ont la formule. Une fois la course commencée, la cote établie ne vous servira plus à grand-chose.

Comment optimiser les cotes des paris turf ?

Si vous êtes un parieur débutant : commencez par consulter notre top 7 des techniques pour gagner au PMU. Vous y apprendrez notamment à choisir vos chevaux, vos courses et vos paris.

Voici quelques conseils pour être certain de toujours profiter des meilleures cotes sur le turf :

  • Utilisez un comparateur de cotes : vous hésitez entre https://www.genybet.fr/, PMU ou Unibet pour placer votre pari ? Consultez un comparateur de côtes. Vous pourrez ainsi savoir qui propose les meilleures cotes sur le type de prono qui vous intéresse.
  • Dépensez votre bonus de bienvenue de manière intelligente : vous avez ouvert un compte sur https://www.zeturf.fr/ et empoché un pari gratuit ? N’hésitez donc pas à prendre un risque et pariez sur un outsider. À contrario, si vous engagez vos propres fonds, jouez de manière sûre.
  • Participez aux promos ou aux défis organisés par les sites : en plus de remporter un gain via votre pari, vous pourrez empocher un bonus supplémentaire si vous remplissez certaines conditions. Idéal pour tirer profit des cotes que vous pensez gagnantes.

Laisser une réponse